Laure

Comme Laure, faites votre alternance à Supercoop !

En 2021-2022, le magasin coopératif de Bordeaux a accueilli Laure en alternance, pour soutenir les gammes achats. Une expérience enrichissante dont elle nous fait part !

Avant d’atterrir à la coopérative

Laure a suivi un BTS gestion des entreprises. En 2021, elle enchaîne avec une troisième année de licence en développement commercial. Elle l’effectue en alternance, c’est-à-dire que son emploi du temps se divise entre son école et l’entreprise de son choix.

L’entreprise de son choix ? Supercoop, le magasin qui change tout !

Laure a découvert la coopérative grâce à sa mère. Celle-ci est coopératrice depuis quasiment le début de Supercoop. En constatant l’offre d’alternance diffusée par l’infolettre, elle a transmis l’information à sa fille. Laure a postulé et a été convaincue par Supercoop. Auparavant, elle n’avait jamais participé dans une coopérative.

La mère de Laure, coopératrice à Supercoop

Plongée dans l’expérience coopérative

Avant d’entamer son alternance, Laure avait une compréhension très superficielle de Supercoop. Elle voyait sa mère aller faire ses courses au magasin, sans questionner plus avant le fonctionnement.

C’est donc en s’investissant en tant qu’alternante que Laure s’initie véritablement à la coopérative, son organisation, ses buts.

La coordination des services

À l’instar des autres permanent·e·s de la coopérative, Laure remplit la fonction de Joker. Autrement dit, elle est la personne que les coopérateurs et coopératrices en service viennent questionner. Elle les forme, les guide, leur rappelle comment accomplir certaines tâches, aide à résoudre les différents problèmes qu’ils et elles peuvent rencontrer.

De surcroît, Laure assiste aux passations d’un service à l’autre, vérifie le bon déroulement de chaque service. Elle veille également au bien-être des coopérateurs et coopératrices au sein de Supercoop. Il est effectivement important que leur expérience soit positive, qu’ils et elles passent un bon moment lorsqu’ils et elles viennent faire leur service.

« Quand on veut, on peut mettre une bonne ambiance dans un service, pas juste venir et repartir. Certains services sont mémorables. »

Laure, alternante à Supercoop

Le soutien aux gammes achats

Laure pensait essentiellement accomplir des tâches en magasin. Au contraire, elle a accompli bien plus. Elle est venue en renfort des gammes achats. Les gammes chargées de l’épicerie et les fruits et légumes ont été sont champ d’action.

Laure a par conséquent participé à la recherche de nouveaux·elles producteur·rice·s. Elle a organisé des précommandes ainsi que géré les factures de certain·e·s producteurs et productrices.

Elle n’a pas choisi ces dernier·ère·s. Elle s’est ainsi retrouvée à gérer un fournisseur local de confitures, alors qu’elle-même n’apprécie pas la confiture. Mais cette affinité personnelle ne l’a nullement empêchée de suivre les commandes et d’entretenir une bonne relation avec le producteur !

La gamme FLEG
La gamme fruits et légumes, dont Laure a fait partie pendant un an

Un enrichissement humain

La particularité de Supercoop est de former naturellement un immense réseau, formé de tous·tes les coopérateurs et coopératrices. Celleux-ci ont des profils infiniment variés. Les rencontres sont foisonnantes et apportent immanquablement leurs lots d’idées et de découvertes. Laure n’a eu de cesse de le remarquer.

De plus, elle a développé des qualités humaines au fil de l’année. En effet, en tant que Joker, l’essentiel de sa mission est de répéter, d’une semaine à l’autre, d’un service à l’autre, les mêmes instructions, les mêmes indications. Cela nécessite patience et pédagogie, deux aptitudes qui se travaillent. Or, le cadre de la coopérative est idéal.

L’idée est de favoriser l’autonomie de chacun et chacune à Supercoop. L’art est de laisser faire, et non de faire à la place de. Ce qui est bien plus dur qu’il n’y paraît ! Cela requiert un certain lâcher-prise de laisser les personnes se débrouiller.

Il faut accepter une certaine part d’inefficacité, mais il en ressort une plus grande convivialité. À terme, c’est ce qui permet aux coopérateurs et aux coopératrices de devenir indépendant·e dans la gestion des tâches magasin. En outre, à leur tour, ils et elles peuvent accompagner d’autres coopérateurs et coopératrices plus novices !

Les points forts de Supercoop

Pour Laure, la force de la coopérative réside dans :

  • la convivialité. Tous·tes les coopérateurs et coopératrices sont très sympathiques et ouvert·e·s à la discussion, ce qui rend le cadre de travail extrêmement agréable.
  • l’excellence des produits. Ils sont bios, locaux… L’offre est effectivement incomparable avec ce qui se fait ailleurs.

« Tout le monde qui vient ici sait qu’à Supercoop, c’est l’esprit coopératif : on discute, on tutoie tout le monde… »

Laure, alternante à Supercoop

Sa vision de la coopérative

Laure souligne que les gammes achats sont au centre de la coopérative. En effet, ce sont elles qui suivent le cheminement des commandes, de la recherche des producteur·rice·s à l’arrivée en magasin, en passant par la surveillance de l’évolution des stocks. Elles maintiennent une bonne relation avec les producteurs et productrices.

Pourtant, leur travail est invisible depuis le magasin. Paradoxalement, c’est grâce à lui que les rayons sont remplis.

« En trois mots, Supercoop, ce serait du partage, de la solidarité, et beaucoup de travail ! »

Laure, alternante à Supercoop

Son bilan de son alternance

D’ici août 2022, Laure aura passé un an entier à la coopérative. Elle note qu’elle a toujours eu quelque chose à faire, si bien que ces douze mois sont passés rapidement. Comparé à son expérience d’alternance précédente, son passage à Supercoop était bien plus dynamique, diversifié et sympathique.

De plus, Laure s’est sentie bien encadrée par sa tutrice, tout en ayant une certaine autonomie. De fait, l’équilibre entre les directives qu’on lui donnait et l’espace d’initiative qu’on lui laissait était parfait.

Si l’alternance peut représenter une certaine charge de travail, Laure est finalement parvenue à jongler entre Supercoop et les devoirs pour sa formation. Son astuce : l’organisation !

Enfin, la coopérative est un endroit très riche pour faire son apprentissage, quelle que soit sa situation, estime-t-elle. Même pour des personnes à d’autres étapes de leur vie, en reconversion professionnelle par exemple. C’est instructif autant sur de la gestion de magasin que sur soi.

En bref : Laure recommande Supercoop, que ce soit pour une alternance ou autre !


Tenté·e par l’aventure coopérative ? Venez donc nous voir en magasin ou rendez-vous à l’une de nos réunions d’information !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.