Enquête sur les certifications

Labels et certifications : décryptage

Logos et allégations foisonnent sur les emballages, mais comment s’y retrouver ? Et d’abord, qu’est-ce que signifient réellement tous ces logos ? Sont-ils fiables ? Découvrez comment y retrouver votre chemin et faire sens des indications présentes sur vos produits préférés !

Par Clémence Félix Jamet

Qu’est-ce qu’un label ?

Les labels officiels signifient l’existence d’un cahier des charges, d’un organisme certificateur accrédité, d’un certificat de conformité et d’une homologation.

Ils attestent que les produits sont conçus et façonnés en tenant compte de diverses exigences. Celles-ci portent autant sur la santé que sur des engagements écologiques, économiques et sociaux. Selon leur orientation, elles vérifient les composants, l’origine, le mode de fabrication, les tests sur les animaux…

Ces certifications aident les producteurs et productrices à valoriser leur production et leurs engagements. Elles permettent de rassurer les consommateurs et consommatrices en leur fournissant des outils pour déchiffrer l’offre des produits et vérifier les implications des marques dans différents domaines. Elles se révèlent donc utiles dans la lutte contre le greenwashing et les assertions mensongères.

Différence avec les allégations publicitaires

Au contraire des labels officiels, les allégations publicitaires n’apportent aucune garantie car elles ne dépendent d’aucune réglementation. Par exemple, la mention « biologique » peut se retrouver sur un produit dont un seul ingrédient est bio.

Cette vigilance se porte également sur les logos. Certains ne servent que des objectifs de communication et de marketing alors que d’autres, issus d’une certification officielle, sont la preuve d’une valeur de conformité. Ce sont ces derniers qui sont fiables.

Expérimentations pour les labels
Les certifications font l’objet d’un véritable travail

Le processus de certification

Les labels officiels sont délivrés par des organismes certificateurs, entreprises ou associations, reconnus par l’Etat. Ce ne sont pas les labels qui enquêtent eux-mêmes sur l’application des exigences nécessaires au décernement dudit label. Le fonctionnement tripartite permet une neutralité dans la délivrance de la certification, donc une confiance dans cette dernière. Ce processus est payant pour les entreprises qui souhaitent faire certifier leurs produits.

Certains organismes certificateurs choisissent des critères plus stricts ou en ajoutent à ceux requis par les labels. Cette décision valorise les concepteur·rice·s et les façonnier·ère·s cosmétiques qui s’efforcent de hausser leur seuil d’exigences envers leurs produits.

Indépendants, les organismes certificateurs peuvent être reconnus à différentes échelles (régional, national, international).

Des labels pour tous les types de produits

Les labels se retrouvent sur tous les produits présents dans les supermarchés – y compris ici, à Supercoop ! C’est même d’autant plus fréquent dans votre supermarché coopératif favori, puisque nous essayons au maximum de vous proposer des produits engagés. Or ce sont eux qui sont le plus souvent labellisés !

Nous avons débroussaillé pour vous le grand champ des labels et des certifications :


Retrouvez nos séries d’articles sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.