Fruits et légumes abîmés : arrêtez le gaspillage alimentaire

Faites des économies avec nos astuces anti-gaspillage !

En été, les fruits et les légumes peuvent s’abîmer très vite. A cause de la chaleur, tout mûrit plus rapidement, parfois… trop rapidement ! A peine achetés, les aliments sont déjà très mûrs et, malheureusement, peuvent s’abîmer. Comment éviter le gaspillage alimentaire ? Nous vous dévoilons toutes nos astuces pour prolonger leur espérance de vie ou les utiliser malgré tout !

Par Clémence Félix Jamet

Les fanes : une ressource sous-estimée

Les fanes s’exploitent ! Eh oui ! Qu’elles proviennent de céleri, carotte, radis, betterave, fenouil, chou-rave, navet…, elles se consomment ! Elles :

  • agrémentent toutes vos tartinades (pesto, houmous, guacamole, tartare d’algues…)
  • forment une salade ou s’ajoutent à des salades, des soupes, voire forment la base de votre potage
  • colorent vos omelettes, vos quiches
  • aromatisent votre sel
Pesto
Les fanes sont idéales pour parfumer un pesto

Les épluchures : un gaspillage inévitable ?

Ne pas manger la peau permet d’éviter d’ingérer pesticides et autres produits chimiques. Cela dit, vos légumes et fruits sont bios à Supercoop ! Frottez-les donc sous l’eau pour les nettoyer. Ainsi, vous pourrez manger la peau directement !

Si vous épluchez vos fruits et légumes, vous pouvez en faire des chips maison, aromatiser votre eau, dans des potages… Ces rebuts s’emploient aussi hors de l’alimentation ! Vous pouvez, par exemple, faire briller vos chaussures avec des peaux de banane. Vous pouvez également utiliser les pelures dans des cosmétiques faits maison ! Découvrez-en plus ici !

Quid des aliments trop vieux ou abîmés ?

Les fruits et légumes abîmés peuvent être intimidants de prime abord. Si une partie s’avère noircie ou moisie : coupez-la et utilisez la portion qui est encore mangeable ou exploitable. Parfois, il s’agit juste d’une denrée qui a été cognée durant le transport. Elle est juste amochée, mais c’est tout !

Ce n’est peut-être pas très attractif la première fois que vous inspecterez vos vieux légumes. Cependant, avec cette nouvelle habitude, vous éviterez beaucoup de gaspillage et de perdre de l’argent… Qui sait, cela vous fera sans doute découvrir de précieuses nouvelles recettes !

Les fruits et légumes mous et flétris s’utilisent eux aussi. Certes, la texture n’est plus ce qu’elle était. Néanmoins, la denrée reste consommable. Les goûts sont préservés. Alors, hop, à la casserole !

Personne coupant des légumes, deux personnes en train de cuisiner
Les fruits et légumes abîmés s’utilisent dans d’innombrables recettes

Les légumes

En potages, en terrines, la question de la texture des légumes ne se pose plus : elle est (littéralement) moulinée ! Retrouvez ici une délicieuse recette de terrine à base d’aubergines. Et pour l’été, n’hésitez pas à opter pour des soupes froides !

Tous les légumes peuvent se cuisiner en ratatouille, qu’elle soit estivale, automnale, hivernale ou printanière. L’avantage de cette recette est que vous pouvez y avoir recours pour de multiples plats. Elle ravira vos lasagnes, vos pizzas, en accompagnement de plats de viandes et poissons…

Les tomates

Ne craignez pas les tomates trop mûres ou un peu abîmées ! En effet, elles fondront à merveille dans tous les plats à base de tomate. C’est le cas de la bolognaise ou de la moussaka (retrouvez ici une super recette qui vous fera en plus découvrir les protéines de soja !).

Elles peuvent aussi être mixées et atterrir dans une quiche, sur une pizza, pour agrémenter vos plats de viande… N’hésitez plus à préparer du coulis de tomate !

Les légumes racines

Quand les légumes racines vieillissent, ils deviennent mous. Néanmoins, ils sont toujours  des ingrédients de choix pour vos préparations. Ils sont alors idéaux pour tous vos plats où ils nécessitent d’être mixés, car le problème de texture s’en va de lui-même !

La lactofermentation est également une solution. Réalisez des bocaux de navets, betteraves, carottes, radis, mélangés ou non, avec des condiments ou non… et régalez-vous plusieurs semaines après !

Le saviez-vous ? Les carottes se raffermissent si vous les plongez dans de l’eau froide !

Les fruits

Vous pouvez disposer de fruits abîmés dans des dizaines et des dizaines de recettes. Compote, smoothie, en tarte sucrée, dans un chausson maison, en coulis pour agrémenter un dessert, en cheesecake aux fruits, en crumble, en confiture, en sorbet… Les possibilités s’étirent en même temps que votre créativité !

Les bananes

Plus particulièrement, les bananes (comme la compote de pommes) remplacent le sucre dans tous vos gâteaux. Elles font fureur en « bananabread » ou gâteau de banane. Elles forment une base idéale pour vos smoothies, car elles les rendent crémeux et naturellement sucrés. De plus, elles s’associent à merveille avec la majorité des fruits.

Sachez qu’une banane placée au réfrigérateur verra sa peau noircir, mais son intérieur demeurera intact ! Ne vous laissez donc pas prendre…

Faire repousser ses légumes (« regrowing »)

Le « regrowing » est une méthode de multiplication végétale venue d’outre-Atlantique. Elle consiste à réunir les conditions pour qu’un légume repousse grâce à son cœur. C’est par exemple le cas de la salade ou du poireau. Pour en savoir plus, c’est par ici !

Les avantages ?

  • Vous avez le plaisir de voir repousser une plante sans aucun effort (oui, même si vous n’avez pas la main verte)
  • C’est très décoratif
  • Vous pouvez manger ce qui repousse ! Ce dernier plaisir est à modérer cependant : vous ne pourrez pas vous nourrir exclusivement de ces repousses. Mais vous pourrez prolonger le plaisir de la première dégustation !
Coeurs de salade dans des verres d'eau selon la méthode du regrowing
Le regrowing, une astuce décorative et ludique

Le compost, ou comment rendre ses déchets utiles

Les bouts coupés, les fruits et légumes décidément irrécupérables, les épluchures non comestibles… direction le compost ! Cette revalorisation de vos déchets permet d’amortir le gaspillage. Ce qui vient de la nature, revient à la nature pour la nourrir !

Découvrez un guide sur les différentes façons de composter et comment composter à Bordeaux.

Astuces pour mieux conserver ses fruits et légumes

Préparer sa liste de course

Le mieux est encore de déterminer à l’avance ses besoins pour éviter de se retrouver avec des denrées qui vont être oubliées au fond du réfrigérateur. Pour cela, il suffit de se décider sur les recettes que l’on veut réaliser dans la semaine. Paré·e de notre liste de courses, nous évitons les achats superflus qui risquent de générer du gaspillage alimentaire !

Cela étant, si vous souhaitez acquérir des légumes bradés, que ce soit pour limiter le gaspillage et/ou pour des raisons économiques, vous savez désormais qu’ils recèlent plein de possibilités… Il est temps d’ouvrir vos horizons culinaires et gustatifs !

Bien ranger ses fruits et légumes

Un rangement astucieux allonge la durée de conservation des fruits et légumes.

Un stratagème très simple consiste à positionner le plus périssable de manière la plus visible et atteignable par rapport à ce qui se conserve plus longtemps. Par exemple, rangez vos tomates et courgettes devant votre pâtisson ! Pour en apprendre plus, c’est par ici !

La congélation

La congélation est un excellent moyen de conservation, si vous ne pouvez pas utiliser vos fruits et légumes immédiatement. Ôtez les sections abîmées, puis découpez ce que vous conservez dans la forme et le format que vous souhaitez. Disposez le tout dans un sac de congélation et le tour est joué !


Vous souhaitez acheter malin et profiter de fruits et légumes de qualité à petits prix ? Venez donc à Supercoop, le supermarché qui change tout, ou rendez-vous à l’une de nos réunions d’information !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.